Les Légendes des Terres d'Emeraude

Les Légendes racontent qu’il y a bien longtemps, durant les prémisses de l’âge des Hommes, la magie parcourait le monde et d’autres créatures se partageaient les terres d’Emeraude. L’harmonie et la paix semblaient régner en ces temps idylliques. Mais cette paix ne dura guère. Les Hommes commencèrent à se battre pour les terres et leurs richesses. Les batailles s’enchainaient, laissant place au chaos. Mais La folie des Hommes n’était pas la seule menace.

Tout droit sorti de l’Ombre, les armés d’oreilles pointues commencèrent à raser les villes, tuant au passage tout ce qui s’y trouvait. La guerre des ombres faisait rage. Les quatre grandes nations Roden de jadis, adorateurs du Dieu Soleil, se battaient contre l’envahisseur mais sans succès. Si bien que la nation la plus puissante d’antan, le grand royaume de Redgarn, proposa de forger la grande alliance Roden. Devant leur impuissance face à leur ennemi, les autres nations acceptèrent. Ainsi le vigoureux peuple Gird, le grand peuple de l’archipel d’Okavir, les puissants Redgarnien et les majestueux Florëan s’allièrent pour faire face à l’armée des ombres. Cependant, l’ennemi ayant eu vent de cette alliance envoya ses troupes envahir Kaërem la capitale Redgarnienne. Honorant leur promesse les autres nations envoyèrent leur armée soutenir Redgarn. Mais en vain. La bataille fut perdue. Redgarn avait failli.

 

Témoins de la chute imminente des nations Rodens, Les Okaviri prirent les devants et usèrent de leur arme la plus puissante, une arme biologique. C'est ainsi qu'en échappant à leur contrôle, ils répandirent la maladie sur tout le continent, et leur archipel adoré ne fut pas épargné. La maladie faisait rage, la peste Okaviroise tuait chaque jours grand nombre de Roden, les affaiblissant encore plus devant les armées des ombres, touchés également, mais bien trop nombreux pour que la maladie les désavantage. 

 

L’armée des ombres s’élança alors vers Florëa et pris la capitale du royaume : Hydria. Deux nations avaient alors péri sous le jouc de l’ennemi et avec elles l’espoir de voir triompher la grande alliance.

Seuls restait les Girds, guerriers infléchissable et les redoutables Okaviri.

beb9360fccccde3650c1c23c07a7a6bd_edited.

Tout semblait perdu, quand de l’Est, arrivèrent les Zavian. Les Zavian, l'ethnie de l'est, vivaient dans le désert de Zaviah. Très peu de gens des terres d'émeraude s'aventuraient plus loin que les montagnes noires, regorgeants de bandits, de coupe-jarret et de malfrats en tous genres ; si bien que personne ne connaissait vraiment le peuple Zavian autrement que par le commerce. Les Zavian étaient tout de même considérés comme un peuple avancé et prospère. Et si personne ne les connaissait vraiment, les rumeurs au sujet de leur capitale, Zahaltin, la cité d'or laissait présager de leur richesse.

Personne ne s'attendait à leur arrivée. Ils n'avaient pas pour habitude de se préoccuper de ce qu'il se passait dans les terres d'émeraude. Mais, ils étaient venus et en grand nombre. Et contre toute attente, les Zavian parvinrent à repousser l’ennemi jusqu’à la légendaire porte d’Emeraude. Ce fut la seconde grande bataille contre les ombres. Les Zavian, aidés par les Okaviri et les Girds, remportèrent la bataille et ce fut le premier coup dur pour l’armée de l’Ombre. Mais l’ombre et les oreilles pointues préparaient leur revanche. Ils rassemblaient leur force à Hydria l’ancienne capitale du royaume de Florëa. Les nations Roden, épuisées s’en remettèrent aux Zavian. C’est ainsi que ces derniers prirent le contrôle de toutes les armées humaines et défièrent une dernière fois l’armée des Ombre à la bataille de Haute Falaises. La bataille fut atroce, mais les Hommes furent victorieux et nous n’entendîmes plus jamais parler de l’armée des ombres et des oreilles pointues.

thumb-1920-911883_edited_edited.jpg

Mais cette guerre avait dévastée les terres d’Emeraude. Les grandes villes n’étaient plus que ruine et les nations roden, appauvries par la guerre peinaient à se reconstruire. Les Zavian reprirent alors les commandes et entreprirent de reconstruire des villes et de repeupler les terres dévastées. Deux villes majeures furent créées sur les anciens champs de bataille : Emeraudia, qui devint un grand centre économique ; et Haute Falaise, capitale du nouvel Empire Zavian.

Les années passaient et l’Empire Zavian se renforçait, imposant ses coutumes, ses lois, et même ses croyances. Et tous ceux qui refusaient de se soumettre étaient réduits en esclavage. Okavir et Gird n’étaient plus que des Provinces impériales. Mais les Rodens refusaient de se soumettre. A leurs yeux, ceux qui furent les sauveurs devenaient les envahisseurs. Devant cette insubordination, l’empereur Zavian pris alors des mesures extrêmes. C’est ainsi que tous les Rodens furent réduits en esclavage.

Cependant, animés par un nouvel espoir de liberté. Les Rodens se rallièrent une nouvelle fois et reformèrent la grande alliance. Avec comme but d'exterminer les Zavian et leur empire.
La nouvelle se rependit et de plus en plus d'esclaves se soulevaient, brandissant les couleurs de la nouvelles grande alliance, renversant des villes entières, exterminant au passage les populations Zavian en guise de vengeance.

 

vers79_girodet_001f_edited_edited.jpg

Les forces militaires de l'empire constitués en grande partie de Rodens étaient dispersées. La grande alliance continuait à croitre et se dirigeais vers la terre natale des Zavian. Le grand désert de l'est : Zaviah.

Elle y découvrit les ruines d'un ancien royaume, jadis avancé et fleurissant. Pauvreté et famine régnait à présent sur ces terres désertiques. Voilà pourquoi les Zavian avaient préférés rester dans les terres d'Émeraude et y bâtir leur nouvel empire !
Un Empire qui venait tout juste de s'effondrer sous les coups de l'alliance.

Les derniers survivants Zavian, apeurés par leur sort, échappant aux massacres, n'eurent d'autres choix que de se présenter à la porte d'Émeraude, espérant que le soi-disant peuple qui y vit les accueillerai. Seulement, elle resta close.

Devant le désespoir des derniers survivants Zavian, la grande alliance décida, dans un élan de bonté, de les épargner. Mais elle ne leur accorda pas la moindre parcelle de terre, les condamnant à, errer sur les terres d'Émeraude. Tel sera leur châtiment pour avoir réduit le peuple Roden en esclavage sur leurs propres terres.
Les Zavian avaient tout perdu. Leur désert ne pouvait plus les accueillir car il n'y avait plus de ressources. Et personne ne voulait d'eux.


C'est pourquoi, aujourd'hui, ils errent, voyagent, se regroupant en communautés, et vivent de spectacles, de déambulations en tout genre. De commerce et de marchandage, d'escroquerie et autres larcins.

 

Quand aux Rodens, ils fondèrent un nouveau royaume sur les ruines d’Hydria, l’ancienne capitale Florëan, qu’ils nommèrent Fareign. Mais au sein de ce royaume fondé par la grande alliance, les communautés Roden étaient divisées. Les Girds et les Okaviri restaient entre eux se regroupant par quartiers. Si bien que des tensions internes se créaient. Eu alors lieu une succession d'opérations permettant aux Girds et aux Okaviri de reprendre leurs terres, du moins en partie. Ainsi, les trois grandes nations, Gird, Okavir, et Fareign se partagèrent les terres d’Emeraude.

Cependant, certains conflits ressurgirent entre les nations tandis que d’autres apparaissaient. Chacun réclamant tantôt son lot de terres, et de ressources. Si bien qu’aujourd’hui encore, les tensions se renforcent toujours entre les nations Rodens, qui furent pourtant si proches durant un temps…

 

Voici donc le passé des terres d’Emeraude tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Il se peut que dans toute cette histoire la forêt oubliée eu jouée un rôle. Seulement, ce ne sont là que des mythes quelques peu farfelus.
Certains soutiennent que c'est de là que sont venus les ombres, d'autres pensent même qu'ils y sont toujours, et qu'ils préparent leur revanche. Selon les dernières rumeurs, il parait qu'aujourd'hui un peuple y vit. Un peuple humain comme nous autres, mais qui reste caché dans cette forêt d'où personne ne revient. Au cours du temps, d’innombrables explorateurs se sont lancés dans l'aventure, en tentant de traverser la forêt, à la recherche de magie, de pouvoir, de richesse. Mais comme pour tous ceux qui essayèrent, nul ne les revit jamais. Si bien qu'on dit que la forêt se referme sur quiconque tente de la pénétrer.

Quels mystères se cachent à l'intérieur ?
Personne ne le sait. Ce n'est pas pour rien qu'elle s'appelle la forêt oubliée. Apres tout, comme le disent les textes anciens : Les secret qu'elle renferme demeureront cachés, oubliés. Et la Porte d'Emeraude restera Close.

n_product_thumb_edited.jpg